Go girls !

Article : Go girls !
Étiquettes
25 novembre 2015

Go girls !

Salon de l'entrepreneuriat féminin
Salon de l’entrepreneuriat féminin

Un petit tour au Centre Culturel Camerounais ce week-end du 21 novembre m’a permis de découvrir le dynamisme féminin que j’aime et que j’adore. Je tiens à dire que deux jours d’exposition c’est peu pour découvrir tout de ce que l’entrepreneuriat féminin peut offrir. L’entrée était gratuite et libre avec deux hôtesses très courtoises qui m’ont guidé jusqu’aux ateliers, débats et stands. Il faut dire que Facebook est devenu une plateforme incontournable des rendez-vous de ce genre. C’est justement sur ce réseau social que j’ai eu cette information.

« Le salon de l’entrepreneuriat féminin a eu lieu du 21 au 22 novembre 2015 au Centre Culturel Camerounais. » C’est la première fois que je me rends dans ce centre depuis son ouverture. Au premier arrêt dans un stand, je remarque des jeunes filles qui motivent les visiteurs à prendre des prospectus pour rejoindre leur école spécialisée dans les métiers de la beauté. Je suis intéressée et je leur demande s’il serait possible pour moi d’apprendre à devenir une vraie pro du make up juste une fois par semaine ? Oui, me répondent-elles et elles me rassurent que je ne serai pas dessus.

Institut Rose Laure ken
Institut Rose Laure Ken

Deuxième stand, une femme expose des bijoux, des escarpins et divers articles de mode pour femmes. Elle me donne sa carte puisqu’elle représente la maison « Marie ô Fashion ».

Stand Marie ô
Stand Marie ô Fashion

A la table suivante, des femmes présentent des produits 100% naturel pour la beauté et l’entretien au quotidien. « Noka beauté et conseils ô naturel » utilise du beurre de karité, de l’olive, de la carotte, de l’argile et bien d’autres produits de la nature pour embellir notre peau à moindre coût. Je prends une carte et je continue mon chemin.

Stand Noka Beauté ô Naturel
Stand Noka Beauté ô Naturel

Le stand suivant est « Delicious Clarita », hum je ne vous cache pas que j’aime la pâtisserie. Et même que parfois, il m’arrive de rêver que je mange des tonnes de sucreries. Des gâteaux, des crêpes, de la crème, de la glace, des cakes, bref tout ça quoi ! C’est mon péché mignon. Ce stand attire mon attention car je remarque que les exposants ont la particularité de faire des gâteaux personnalisés. Sur une table, sont exposés deux de leurs réalisations dont deux gâteaux montés de princesses avec toutes les couleurs qui vont avec. Toujours sur la table, sont exposés des macarons. Je fais attention à ma ligne donc je quitte cette table vite fait sinon je vais fondre comme tout ce sucre sur ces gâteaux.

Stand Delicious Clarita
Stand Delicious Clarita

Juste à côté de tous ces gâteaux je fais la rencontre de la directrice de « Y ZH’OK ». Yzhabel Mbolo m’accueille très gentiment, elle me présente ses réalisations. Elle habille tout avec du pagne. Les pochettes, les bracelets, les babouches, les escarpins, les barrettes, les couronnes et j’en passe. Elle me parle de cette passion qui est devenue son métier. Elle me présente ses modèles, ses inventions et nous parlons aussi d’une possibilité d’apprendre. Je lui demande pourquoi vouloir faire la promotion de notre culture en portant le pagne. Malheureusement, les articles demeurent toujours chers. Oui je veux bien porter le pagne mais pourquoi les articles sont si chers ? Il est facile de trouver une veste à 500F et pourtant un boubou en Bazin ne coûte pas moins de 10.000F. Elle me répond en me disant que la main d’œuvre est rare et chère et en plus c’est un travail de longue haleine pas encore industrialisé comme les tissus européens. Je suis convaincue et je prends son contact, je veux bien apprendre aussi à habiller mes articles avec du pagne et qui sait peut MJ Mpacko fera ma promotion un jour sur Kmer Sisters (rire).

Stand Y ZH’OK
Stand Y ZH’OK

L’autre attraction de ce salon, ce groupe de trois jeunes filles qui proposent de personnaliser vos pochettes de téléphones, vos journaux intimes, tout ce que vous voulez avec des couleurs flashy et des graffiti. Alex, Cindy et Frida sont les fondatrices de « Made in 237 ». Elles font du Pocket-Arts et personnalisent vos téléphones, tablettes, ordinateurs pour que vous « soyez unique, soyez vous-même ».

Stand Made 237
Stand Made 237

Les maquilleuses sont celles qui occupent les derniers stands. Et pour cause, elles ont besoin d’espace pour offrir des séances de soins de visage ou de maquillage aux clientes. Sur leur table, des palettes gigantesques de fards sont présentes, mais aussi des extensions brésiliennes, des crayons et eye liner, des lotions, des rouges à lèvres, etc. Ce ne sont pas les clientes qui manquaient de ce côté-là.

Espace Make Up
Espace Make Up

A l’intérieur du bâtiment principal du Centre, se déroule un atelier débat sur la beauté et la femme à 500F. L’après-midi sera consacré à l’atelier « comment choisir son fond de teint en fonction de sa peau ». Un savoir qu’il est possible d’acquérir à 2500F.

Article en vente
Article en vente

Fière de mes nouvelles adresses bien utiles je décide de rencontrer Ghislaine Fouda de « Place Affairs sur Facebook », organisatrice de ce salon. Elle a eu cette idée en remarquant qu’autour d’elle il y avait de nombreuses femmes dispersées qui avaient un savoir-faire mais n’avaient pas l’opportunité de le présenter au public. Elle a donc initié ce salon et les femmes ont adhéré.

Ghislaine Fouda, promotrice du salon
Ghislaine Fouda, promotrice du salon
Partagez

Commentaires