Le serment D’hypocrite

19 août 2013

Le serment D’hypocrite

S: google
Pin´zz Chapeau infirmiere via Google

 

Ce texte est dédié à la gente féminine, oui les hommes souffrez un peu le tour ci je m’adresse surtout aux mondoblogueuses et à Axelle Diamant, car je suis sûre ma chère, que tu n’auras pas à vivre ce que nous vivons dans les hôpitaux au Cameroun.

Je me dis deux choses : soit il va falloir que l’on trouve une autre dénomination pour ce serment au Cameroun, soit la terre toute entière a choisi Hippocrate pour nous tromper et ne pas dire Hypocrite. Avez-vous déjà assisté à la sortie des étudiants  médecins quand ils prêtent serment ? Ils récitent tout ce charabia et n’ont que cette mission humanitaire en tête « Sauver des vies ».

Mensonge, je me demande ce que les médecins, le personnel hospitalier et tout ce beau monde ont à la place du cœur. Je dirais que la vue du sang les a rendu bouchers, donc insensibles. La mission de la plupart de ces gens qui travaillent dans nos hôpitaux est sans doute de « Sauver des porte-monnaie». Les hôpitaux sont devenus un centre commercial où l’on est sur d’avoir un retour sur investissement.

Vous arrivez dans un hôpital souffrant, à l’agonie et on vous montre le programme des médecins et bien sur celui qui doit s’occuper de vous ne sera pas là ce jour. Le jour où il est censé vous consulter, il arrive en retard, donne un certain nombre de numéro aux patients qu’il recevra, va à la pause avant l’heure et des fois, ne revient plus à l’hôpital.

Pour qu’il vous consacre du temps, il faut que soit vous vous rendiez dans sa clinique, soit dans celle où il exerce et où on paye 10.000 francs cfa la consultation à l’inverse de 1000 ou 2000 dans le public. Une autre chose: les examens, vous pouvez mourir avant que vos résultats ne sortent, tellement cela traine alors que vous sentez vos forces vous lâcher.

Pour payer, d’abord il y a une longue file d’attente devant l’infirmière qui s’en occupe, mais elle ne peut s’empêcher de faire des va-et-vient sans importance. Ensuite, elle n’a jamais de monnaie et n’a pas le temps de le faire pour vous. Débrouillez vous comme vous voulez ce n’est pas son problème. Elle ne sourit pas et ne sert bien que des connaissances, des stars ou des gens de sa tribu (ils n’ont pas besoin de s’aligner et peuvent revenir et être servis autant de fois qu’ils le désirent), les autres peuvent mourir, cela fera moins de clients et du repos pour elle.

Si elle ne peut pas vous rembourser le montant exact, ne le lui reprochez pas, soit vous patientez et même là, la somme ne sera pas suffisante ; soit vous la laisser avec votre argent à vous de voir. L’argent est le maitre de tout, même de la santé. Des accidentés arrivent dans un milieu hospitalier et sont allongés à même le sol et tout ce qui intéresse les infirmiers c’est de vous demander «  Avez-vous payé votre billet de cession ? » Dans les hôpitaux, le personnel se dispute les clients « gentils »qui donnent beaucoup de pourboires et seuls ceux là sont vite servi avec le sourire qui va avec.

Un vrai centre d’escroquerie où on vous donne des ordonnances n’importe comment, on vous prescrit des médicaments sans importance et des fois même ayant payé vous ne recevez rien. Dans nos hôpitaux quand on est pauvre, on est presque mort. Il n’est pas rare de recevoir une facture où on vous demande des frais d’entretien alors que le sol est sale, on vous demande de l’eau de javel alors que les toilettes sont (je ne pourrais les décrire). Vous allez à l’hôpital pour vous soigner d’une maladie, mais vous en ressortez avec une autre avec tout ce manque d’hygiène.

S:google
S:google

Ma chère Axelle sais-tu qu’il y a des hôpitaux où la césarienne est devenue un business ? Quand tu y es admise pour accoucher, si tes contractions ralentissent, on te fait t’asseoir sur un banc dans un couloir où d’autres femmes se lamentent comme toi. Au bout du couloir, il y a la salle d’accouchement et chaque quart d’heure, il y a une infirmière qui vient te dire « qu’est ce que tu fais là? Tu blagues hein, on va ouvrir ton ventre là. Si je reviens et que tu entres là bas et tu fais plus de 10 minutes, on va fendre ton ventre là ».

Axelle ce sont toujours ces sorcières qui te lancent à tout bout de champ « tu cries quoi, quand tu écartais tes jambes pour que cela entre, tu riais non, maintenant tu pleures quoi ? Pardon ne dérange pas les gens ».Si ce n’est pas dans cet hôpital que tu faisais tes visites prénatales, tu dois payer des frais supplémentaires pour la consultation.

Axelle j’ai été dans un hôpital pour prématurés et pendant que j’interpelais les infirmières pour venir mettre le bébé dont j’avais la responsabilité dans la couveuse, elles se racontaient des épisodes de séries télévisées à haute voix et m’ignoraient. Je ne te dis pas ce qu’il en est de la sécurité car pendant que je veillais sur le bébé en salle d’hospitalisation, on me volait des couches sur les cordes dehors, où je les avais séchées.

Que dire de ma camarade qui a dû être réopérée car 1 an et demi après son accouchement, elle se plaignait des maux de bas ventre. Et peux-tu imaginer quelle en était la cause ? Hé bien le médecin qui lui avait fait ses points de suture après sa césarienne avait oublié des compresses dans son ventre, il fallait les enlever (et qui paye pour ça ? Toujours toi bien sur).

Serment d’hypocrite où le but premier est de s’enrichir et non de sauver des vies. Ce sont ces mêmes docteurs qui, aujourd’hui vous rassurent de ce qu’un produit est bon et le lendemain vous disent le contraire. Ceux sont eux qui n’acceptent vous recevoir que si vous avez fait des examens médicaux dans des structures où ils ont des pourcentages sur les examens qu’ils vous prescrivent. Ce sont eux qui parlent de secret professionnel et qui sont prêts à révéler votre statut sérologique à n’importe qui.

Ce sont eux Axelle, des bouchers auxquels nous nous sommes déjà habitués et entre les mains desquels, nous remettons nos vies chaque jour. Heureusement l’Etat a frappé du poing sur la table et tout va s’arranger pour leur formation, en tout cas je l’espère car de nombreux établissements qui les formaient ont été fermés. Des critères beaucoup plus sérieux ont été fixés pour qu’un établissement responsable de la formation dans ce domaine exerce. Cela sauvera quelques vies surement mais j’ai une grande doléance : «  Quand ils finiront leur formation et deviennent docteurs, infirmières, etc. de grâce donnez-leur des cœurs pour être sensible, du sourire et de la gentillesse pour consoler et rassurer les malades ». Je suis sure d’une chose ma chère Axelle, tu auras tout le confort nécessaire pour devenir maman. Et rien que pour ça Axelle, tu es bénie.

 

 

Partagez

Commentaires

Ladji Sirabada
Répondre

Yako, la mal est partout en Afrique. Mais tient toi bien, les femmes dites SAGES en cote d'ivoire, qui ignorent tout de ce Serment sont PIRE que les medecins dans mon PAYS DES ELEPHANTS

Fo'oet
Répondre

Bravoo Salma t'a pu mettre en un le tout que nous dénonçons chaque jour!

Salma
Répondre

la lutte continue

nguru wasingya
Répondre

Yes, vous avez raison, en République Démocratique du Congo, nous vivons de tels cas. Les vies humaines sont sacrifiées par ce qu'elles sont incapables l'argent de l'hôpital. Rien que les nobles ont accès facile au médicaments tant que nous pauvres sont mis à l'écart. Le pauvre n'échappe pas à la morgue. Pourquoi cette division au sein de l'humanité? Trop de tracasseries dans mon pays.
Courage et félicitation.

Salma
Répondre

merci Nguru

stéphanie
Répondre

on va faire comment

stéphanie
Répondre

on ne peux que prier en attendant que les choses changent

Salma
Répondre

prier seulement c'est être spectateur à vie faut de l'action

salma Amadore
Répondre

le mal traverse les frontières Ladji

Répondre

Forcément, ton texte m'a émue aux larmes. Mon projet d'accouchement se situe en Guadeloupe, qui est un département français. Alors, bien sûr, je ne connaîtrai pas le manque de structures et de gouvernance en matière de santé dont tu parles, si tout se passe bien. Mais là où je travaille et vis actuellement, en Haïti, la situation n'est pas jolie pour les Mamans...Là encore, tout passe par la politique, et il faut rester citoyen, jusqu'au bout et réclamer les droits dus.

Salma
Répondre

réclamer jusqu'au bout Axelle c'est ce que je retiens

Josiane Kouagheu
Répondre

Salma! Tu décris là une realité vraiment honteuse. Un fait réel au Cameroun. Tout le monde en a fait les frais et moi aussi tu sais! C'est un calvaire les médecins Camerounais! Ce sont des bouchers. Tu sais, la formation fait problème mais, ont-ils cet amour de la profession? Je ne le pense pas!

Salma
Répondre

dans un pays où on ne fait plus ce qu'on aime mais ce qui nous fait gagner de l'argent Joasiane et c'est très grave

Ghislain
Répondre

je reste confiant qu'un jour ce système va mourir de sa belle mort.
mince où sont passés les valeurs

Salma
Répondre

un jour ghislain c'est incertain et long

Rose Munjongue
Répondre

Bravo salma, si tu savais oh combien je redoute de voir un jour mon grand père de médecin s'en aller avec tout ce qu'on vit dans nos hôpitaux aujourd'hui. L'argent, l'argent, ils n'ont que ça à la bouche. Je dis merde à Paul Biya. Merde à son systhème

Rose Munjongue
Répondre

Bravo salma, si tu savais oh combien je redoute de voir un jour mon grand père de médecin s'en aller avec tout ce qu'on vit dans nos hôpitaux aujourd'hui. L'argent, l'argent, ils n'ont que ça à la bouche. Je dis merde à Paul Biya. Merde à son système

Salma
Répondre

malheureusement il s'en ira un jour ton grand père et pour les autres malades le calvaire va continuer

Ives De Landry BANDAMISSI
Répondre

Merci Salma pour cette peinture satirique bien que réel . A mon humble avis, je crois bien qu Axelle ira accoucher chez sa grand mère dans son village,loin de ce décors cancerigene que tu viens de décrire. Bon vent Salma

sandy zobo
Répondre

On en parle encore dans l'actu cette semaine, ce jeune de 17 ans mort alors qu'il aurait dû être opéré mais son médecin est parti battre campagne. merci pour ce combat qui sert à sauver des vies

Salma
Répondre

le combat continu Sandy