Un massage s’il vous plait !

La ville de Yaoundé et la plupart des autres villes du Cameroun sont envahies des salons de coiffure de plus en plus modernes qui attirent pas mal de monde, mais est-ce seulement pour se rendre belle ?

Il y a pas mal d’années je me souviens les salons de coiffure étaient juste pour se faire des tresses et des tissages. Dans les salons de coiffure pour hommes c’était bien sur pour leur barbe, les cheveux et aussi pour noircir roux ou devenus roux à la suite de nombreuses manipulations qui ont finalement abîmés leur tignasse.  C’était des services offerts à très bons prix accessibles à tous ou à la majorité des camerounais.

À côté de cela, je me rappelle que le seul institut de massage et remise en forme était Kindjo situé dans un quartier huppé de la capitale politique. Depuis quelques années, le paysage est tout autre, les salons ont aussi des services de massage et remise en forme. Une fois dans un de ces salons, on s’occupe de vous du pied à la tête et la détente est assurée. Il faut mettre le prix car tout ceci n’est pas gratuit.

Source: google

 

Une chose surprenante, les hommes sont devenus des habitués de ce genre de coin. Une chose qui m’enchantait car il est très rare de voir un camerounais mettre le prix pour un massage, sauna et autres gâteries. Les femmes y vont aussi mais pas autant que les hommes.

J’ai perdu mon admiration quand l’une de mes proches a été touchée. Mirabelle (je la nommerais ainsi ici) est l’une de mes camarades qui est en apprentissage dans un salon de coiffure. Ce salon de coiffure a des clients d’une certaine classe sociale. Mirabelle a appris la coiffure, la manucure, pédicure, le dernier volet qu’il lui fallait expérimenter était le massage.

Quand elle coiffait ses clients ou s’occupaient de leurs quatre membres, il lui arrivait de recevoir des pourboires. Une bonne chose pour elle car avec les appréciations des clients son patron a du la recruter. Ce volet massage est sans doute la malchance de sa vie. Depuis qu’elle peut faire des massages sans la présence de son patron, elle a de sérieux problèmes. Non seulement les hommes se mettent nus et refusent d’attacher une serviette sur leurs parties intimes, mais pendant que Mirabelle effectue ses massages, les clients lui font des attouchements.

Troublée, elle a tenté de repousser les clients de manière polie, mais bien souvent après son refus, le client appelle le patron et lui dit qu’il n’est pas satisfait de ses services. La première fois elle a reçu des blâmes sans broncher. La deuxième fois elle a tout dit à son patron qui a balayé cela du revers de la main.

Depuis ce temps, trois mois ce sont écoulés et au fur et à mesure, elle a dû faire face au arriérés de salaire et ensuite à la réduction de son salaire passer de 60000Fcfa à 30000Fcfa, et pour raison « il n’y a plus de clients, toi-même tu vois non ? ». Finalement après deux mois sans salaire, elle a rencontré son patron pour lui parler des difficultés financières auxquelles elle fait face. Le patron de répondre « si tu manque d’argent de taxi c’est de ta faute, tu ne travaille pas bien et tu fais fuir les clients ».

Trois mois sans salaire et un climat de travail insupportable a fait qu’elle a finalement démissionné. J’ai suivi de nombreuses conversations de filles qui travaillent dans ces salons de coiffure avec massage, ou des conversations de clients, les hommes qui font de ces lieux des espaces où ils peuvent trouver des filles avec qui sortir ou sur le corps desquelles ils peuvent laisser balader leurs mains avec le consentement de celles-ci ou de leur patron. Les instituts de massage de nos jours ne sont en fait pour certains, que des maisons-closes où on évite aux filles d’aller stationner devant un poteau pour le faire de manière voilée, sous forme de massage, mais quel massage ?

Contrairement aux hommes, les femmes qui raffolent de ces services sont des femmes mûres. Quand elles peuvent, elles exigent les services d’un jeune homme. Une fois dans la salle de massage, elles insisteront pour que ce dernier intensifie son massage sur des parties qui gênerait n’importe qui. Et puis quand le masseur coopère, il reçoit des pourboires, une carte de visite, des cadeaux et bien sur la dame est « très occupée » et sollicite, vu son emploi de temps chargé, « des massages à domicile quelque soit le prix ». Hum alléchant n’est ce pas ?

Les salons de massage devenus des maisons closes pour les hommes et des terrains de chasse pour des « sugar mamies ». Les propriétaires s’enrichissent et multiplient les pièces pour massage et les bénéfices qui vont avec. Que pensez-vous de cette nouvelle sorte de prostitution ?

The following two tabs change content below.
Salma
Salma est Camerounaise et journaliste, formée à l'ESSTIC. Elle a été reporter pendant 10 ans pour le mensuel sur la santé des adolescents «100% jeune». Elle a également travaillé pour le magazine sur l'environnement «Together». Sur la toile, elle a travaillé pour des sites comme Goducamer.com, cameroon-info.net, Mboablog, Kamerhiphop, reglo.org. Elle est une passionnée par l'écriture en ligne. Actuellement à Bamenda, elle est journaliste à la Radio Evangelium. Elle continue à évoluer dans la presse écrite en tant que correspondante pour des parutions telles que «Horizons 2035» et «Musiki».
Salma

Derniers articles parSalma (voir tous)

9 commentaires sur “Un massage s’il vous plait !

  1. Très encourageant en tout cas, mais pour les gens qui ne se respectent pas. j’espère que les services des bonnes moeurs de l’état sont au courant de ces pratiques.

  2. Donc cette nouvelle forme de prostitution sévit partout en Afrique, je croyais au début que cela n’existait que dans quelques pays en crise comme Madagascar, Népal, etc.

    Les salaires plus les pourboires sont vraiment alléchants et beaucoup de jeunes filles peuvent être attirées par un tel argent facile, il faut les sensibiliser dès maintenant dès que cela ne fait que commencer!!

  3. Mais Salma, comment sont ces salles de massages. Y a-t-il des chambres ou des boxes ou alors cette « prostitution » se déroule au v et au su de tout le monde. Je vais dire dans le salon. Je souhaite avoir une description…..Ensuite, on se masse vraiment pourquoi? Quels sont les profils de ces masseurs? Qu’en disent les médecins?

  4. Une réglémentation du secteur s’impose tu ne crois pas Salma? lol.. bravo pour ton article.. moi même je n’ai jamais expérimenté je croirais quand je verrais 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *