Anion:le produit miracle?

Paquet de serviettes Anion
Paquet de serviettes Anion

Les camerounais ont développé une croyance en ce produit qui me parait bizarre et dangereux pour la santé, mais bon ce n’est que mon avis.

Je découvre ce produit alors que je suis chez moi et que les agents de marketing (des personnes qui portent des gros sacs contenant des produits cosmétiques, électriques et ustensiles de maison et font le tour de la ville et de tous les foyers) viennent cogner à ma porte. Ils me présentent leurs produits et me vantent les bienfaits de ceux-ci dans mon quotidien et sur ma peau. Je ne veux rien acheter alors je dis que « j’ai déjà tout ça ». Le jeune homme qui fait sa pub et constate que je ne suis pas intéressée sort sa balle du shérif et me présente ce produit.

paquet d'une serviette hygiénique
paquet d’une serviette hygiénique

« Anion » des serviettes hygiéniques révolutionnaires et 4G qui ont des vertus inimaginables et font économiser de l’argent. Bref adopter cette marque c’est économiser l’argent dépensé sans raison chez les gynécologues. Anion faisait des miracles car à elles seules, ces serviettes avaient un dispositif antiseptique à base d’Aloès Vera inséré sous quelques couches de coton de la serviette et qui détectait et traitait les infections. Tentant n’est ce pas ! Quand on imagine les longues files d’attente à l’hôpital et le mauvais visage des infirmières, on veut l’avoir tout de suite, mais le prix m’a ramené à la réalité. Débourser 4000F pour un paquet ou 7000F pour deux paquets de serviettes hygiéniques je dis NON même si c’est le miracle!

Serviette hygiénique ouverte
Serviette hygiénique ouverte

Ensuite je vais à Bamenda et là je découvre un autre usage de ce produit. Les populations enlève les éléments avec l’Aloès Vera de la serviette et les trempent dans une bouteille d’un litre et demi et boivent ce contenu à longueur de journée pour « s’épurer » selon eux. Une vraie potion magique qui guérit tout : dès que vous buvez vos maux de tête disparaissent, le mal de ventre, d’estomac, bref selon les consommateurs c’est le remède miracle. Et dire qu’on n’a pas cru aux miracles du fils de Dieu, mais celui-ci on le gobe sans effort. Je trouve ma coiffeuse qui se force à boire sa limonade Anion et elle veut me servir je lui demande de m’expliquer et quand je découvre ce que c’est je dis NON merci ! Si les serviettes hygiéniques servent de boisson alors là j’arrête de boire. En poussant un peu plus ma curiosité, je découvre que ce sont en fait les agents de marketing qui, sans doute pour vendre leur produit ont inventé cette technique pour convaincre le client d’acheter.

Bande Anion
Bande Anion

C’était devenu une mode à Bamenda, même à Commercial Avenue, les Bayam-Sellam « s’épuraient » à l’Anion, je fais un tour à Yaoundé et c’est le même cinéma. Quand j’ai expliqué à un « Aladji » qui se vantait de sa boisson qu’il utilisait des serviettes hygiéniques, il m’a offert tous les paquets qu’il avait en proférant des injures aux vendeurs qui l’avaient convaincu de l’acheter. Je ne sais combien de personnes le font tous les jours et à quelle fin mais c’est fou comme les gens peuvent être naïfs. Je veux dire tout le monde a une autre idée sur les serviettes hygiéniques qui est loin d’être comestible. Ceux qui boivent de l’eau mélangée à ce produit savent-ils seulement de quoi il est composé ? Sa provenance ? Une fois encore c’est juste une croyance populaire répandue par des vendeurs qui voulaient vendre sans se soucier du risque pour la santé. Dites-moi quelles est votre expérience avec cette croyance ?

Le potion magique des accros à l'Anion
La potion magique des accros à l’Anion

 

 

The following two tabs change content below.
Salma
Salma est Camerounaise et journaliste, formée à l'ESSTIC. Elle a été reporter pendant 10 ans pour le mensuel sur la santé des adolescents «100% jeune». Elle a également travaillé pour le magazine sur l'environnement «Together». Sur la toile, elle a travaillé pour des sites comme Goducamer.com, cameroon-info.net, Mboablog, Kamerhiphop, reglo.org. Elle est une passionnée par l'écriture en ligne. Actuellement à Bamenda, elle est journaliste à la Radio Evangelium. Elle continue à évoluer dans la presse écrite en tant que correspondante pour des parutions telles que «Horizons 2035» et «Musiki».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *