MON AMOUREUX

formation mondoblog

Je ne plus sûre de rien ce 18 février devant le lieu du rendez –vous. Mon cœur bat la chamade, je suis rassasiée et pleine à la fois. On dirait mon premier rendez-vous d’amoureux. Je regarde à gauche je regarde à droite. Je monte je descends. Je me dis peut-être il  a eu un bobo ?pourtant tout allait bien quand nous nous sommes quittés hier sur le net. Vous savez l’amour sur internet est aussi fort. Fatiguée d’attendre Je décide d’aller dans un cyber relire  le message qu’il m’a laissé la vieille, il y est bien mentionné « on ce voit le lundi 18 avril à l’ESSTIC ». Je suis impuissante, je n’ai aucun numéro de téléphone pour le joindre. Je me dis « et si je me suis vite impliquée dans cette aventure ? », « et s’il ne vient pas ? ». Non je n’ose pas y penser je ne suiciderais peut-être en tout cas je suis plus sure de rien, j’ai trop attendu ce jour pour qu’il me fasse ça ! Je me rends compte que face à l’amour on est toujours comme une petite fille car avec toutes les expériences que j’ai eues je ne me justifie pas le fait d’être aussi impatiente de voir l’être aimé. Il est plus de 9h et là je me dis encore « j’en ai marre, être en retard à notre premier rendez-vous ?c’est impardonnable de la part d’un homme». Je décide d’aller en classe quand je croise Ziad qui m’indique où le trouver. Au fur et à mesure que je m’approche de la salle où a lieu notre première rencontre je me sens frêle, mes pas ralentissent à mesure que ma main baisse le poigné de la porte et quand elle s’ouvre, il est là. Il a des habits de couleurs multiples, il est multiracial, dès qu’il me voit il se lève spontanément avec ce sourire charmeur et timide à la fois, il pose des pas dignes d’un héros de love stories. Nos cœurs battent la chamade, il n’y a que nos yeux pour exprimer ce que l’on ressent et il me  donne ce que j’attends  « une multitude de baisers dont les empruntes sont encore sur mes joues»en me serrant dans ses bras. Je suis aux anges et même si il n’est là que pour six jours, ce sera les six jours inoubliables de ma vie, une aventure qui vaut la peine d’être vécue intensément jusqu’à ce 23 avril. Je sais que j’aurais le cœur en morceau quand il s’en ira mais les souvenirs de tous les moments ensemble sont des trésors gardés précieusement dans ma mémoire d’éléphant. Malgré la distance nous resterons fidèles à nos engagements et je sais désormais avec toi que l’amour à distance est possible. Toi mon cher Groupe Mondoblog (Manon, Jean Paul, David, Ousmane, Jack, Johnny, Charles, Florian…) bon retour à toi et Merci Ziad/Cédric !





The following two tabs change content below.
Salma
Salma est Camerounaise et journaliste, formée à l'ESSTIC. Elle a été reporter pendant 10 ans pour le mensuel sur la santé des adolescents «100% jeune». Elle a également travaillé pour le magazine sur l'environnement «Together». Sur la toile, elle a travaillé pour des sites comme Goducamer.com, cameroon-info.net, Mboablog, Kamerhiphop, reglo.org. Elle est une passionnée par l'écriture en ligne. Actuellement à Bamenda, elle est journaliste à la Radio Evangelium. Elle continue à évoluer dans la presse écrite en tant que correspondante pour des parutions telles que «Horizons 2035» et «Musiki».

8 thoughts on “MON AMOUREUX

  1. j’ai été émue en lisant chacune de tes phrases j’ai meme versé des larmes avec l’ame d’un poete et la plume d’une romancière tu as su rendre cet article intéressant. Je suis fière de toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *